Revenir au site

M-commerce : l’avenir du e-commerce ?

· ECOMMERCE

Toujours en poche, notre smartphone ne nous quitte plus ! Beaucoup de consommateurs le considèrent d’ailleurs comme l’objet qui contient “toute leur vie” ; et c’est presque le cas. Aujourd’hui, les mobinautes renseignent de nombreuses informations dans leur téléphone portable : profil, centres d’intérêts et même coordonnées bancaires. Mine d’or pour les commerçants, le mobile offre une multitude d’opportunités pour entrer en contact avec les consommateurs. La nouvelle tendance est donc le m-commerce, le commerce via les smartphones. Cette pratique développe une nouvelle facette du e-commerce et bouleverse les usages… Est-elle l’avenir du e-commerce?

M-commerce : nouvelle économie et nouveaux enjeux

C’est officiel ! Les ordinateurs et les tablettes ont été détrônés par le mobile en termes d’usages. Que ce soit dans la vie privée ou dans la vie professionnelle, le mobile est dorénavant l’écran le plus utilisé. En ce qui concerne l’e-commerce, le m-commerce tire l’économie vers le haut. En effet, près d’un quart des achats sont réalisés via un smartphone et le marché est en croissance de 17% ! Les transactions sur mobile avoisinent les 1085 euros par consommateurs et par an. Un chiffre non négligeable pour les commerçants qui souhaitent être proche de leur cible. À présent, c’est donc sur mobile que tout se joue !

« L’App Economy » fait partie de l’ADN du smartphone. Impulsé par Apple et son App Store, le mobile à applications a conduit une totale personnalisation du téléphone du consommateur. Aujourd’hui, il existe une application pour chaque besoin, et bien évidemment celles dédiées au retail via lesquelles les mobinautes peuvent directement acheter. Ces applications sont parfaitement adaptées à l’ergonomie du mobile, la navigation est simplifiée et le consommateur passe donc plus facilement à l’achat. Le développement des Apps Retail a été un levier de croissance pour le commerce sur mobile. Cependant en Europe, seuls 24% des détaillants en ligne proposent une application de paiement… Pour les commerçants, le m-commerce demande quelques efforts d’adaptation !

En boutique, sur ordinateur ou sur mobile, l’étape cruciale du tunnel d’achat demeure dans le paiement. Les consommateurs ne veulent pas être freinés par la création d’un compte et souhaitent accéder rapidement aux modalités de paiement. Parmi les solutions, les m-commerçants devraient ainsi offrir la possibilité de commander en tant qu’invité ou de se créer un compte via Facebook. Des éléments encore peu visible aujourd’hui ! En ce qui concerne l’étape finale, les marchands ont tout intérêt à remplir automatiquement le champs du titulaire de la carte et à adopter un clavier 100% numérique pour saisir le numéro, la date d’expiration ainsi que le cryptogramme. Et pourtant près de 50% des m-commerçants n’ont toujours pas recours à ces techniques, ce qui freine l’envolée du m-commerce et explique le léger retard de l’Europe en la matière.

Et en boutique ? Le mobile bouleverse le commerce traditionnel !

Ultra-connectés, les consommateurs ne se déplacent plus sans leur smartphone, même lorsqu’ils font les boutiques ! Et oui, nous avons tous connu cette situation : en magasin, un produit nous plaît mais le passage en caisse n’est pas immédiat… La phase de réflexion se fait donc équipée de son smartphone. Un comportement qui se généralise de plus en plus ! En effet, près d’un tiers des consommateurs demande conseil à ses proches, un quart prend une photo et un quart compare directement les prix sur les sites concurrents. Bref, le client arrive armé en magasin et a déjà effectué des recherches sur Internet avant même son arrivée ! Ainsi, même s’il se déplace en boutique, la vente n’est pas garantie pour le commerçant. C’est pourquoi, les commerçants doivent s’adapter à ces nouveaux comportements et ajuster leurs stratégies marketing aux mobiles.

Le consommateur se montre volatile et peut se diriger vers le concurrent même une fois en magasin. Ce phénomène, appelé “showrooming”, transforme le point de vente en exposition du produit et non plus en lieu d’achat. Les commerçants doivent donc reprendre les codes du mobile afin de capter une clientèle déterminée à acheter. Sous forme de SMS, les notifications push envoient des offres personnalisées et les clients arrivent ainsi en boutique plus enclins à l’achat. Certaines enseignes utilisent également la balise Wi-Fi des smartphones pour analyser le parcours et le comportement d’achat des consommateurs. L’ensemble de ces données permet de mieux comprendre et de mieux cibler de potentiels acheteurs.

Les bons élèves du m-commerce

Les rois des Apps Retail

Tapbuy, expert du m-commerce, a mené une étude sur les parcours d’achat mobile de 50 acteurs du e-commerce en France. Le classement se porte sur différents critères : fiche produit, panier, identification client, livraison, paiement et design. Cette année, c’est la Fnac le champion ! La Fnac se démarque sur l’étape de livraison, grâce à la clarté du choix des options et sur le design du parcours d’achat, via une très bonne optimisation des formulaires à remplir. Pour ce qui est du paiement, Asos, Nike et Amazon font un sans faute : commande en tant qu’invité, création de compte client avec Facebook et saisi de numéro de carte facilité par le clavier numérique ! À prendre pour exemple 🙂

Stratégies marketing omnicanal de Monoprix

En partenariat avec Catalina, l’enseigne de grande distribution Monoprix a mis en place une stratégie omnicanal afin de fluidifier le parcours client. Le distributeur a instauré un système d’offres promotionnelles relayées par des beacons pour générer du trafic et des ventes en magasin. Équipé de bornes bluetooth, le magasin envoie des offres sur les smartphones des consommateurs. Ainsi grâce à un système de géolocalisation, les clients passant à proximité du point de vente et des rayons reçoivent des promotions électroniques. Un système ingénieux pour engager le consommateur et déclencher l’acte d’achat !

Data-Solutions

Data-Solutions propose des outils clé en main dédiés à la veille concurrentielle tarifaire pour la grande distribution et l’e-commerce. Comment proposer un tel service ? Par la collecte, le traitement et l’analyse intelligente de données. La finalité de ce travail est de permettre aux clients de Data-Solutions d’optimiser leur stratégie commerciale en temps réel, mais aussi et surtout de rester compétitif sur le marché.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK